Kinotron: Kiss & Kill

Publié le par nikko13

Kiss & Kill (Killers)

Dans le sillage de la baudruche de compétition qu'était Mr & Mrs Smith, Kiss & Kill tente une nouvelle fois de nous faire avaler une tambouille hésitant entre comédie, romance et film d'action. Un peu plus pénalisé par la réalisation laborieuse de Robert Luketic (Las Vegas 21, Sa mère ou moi... du bien plan-plan), ce gloubiboulga ne parvient jamais à rendre charmant le couple Ashton Kutcher / Katherine Heigl. Le premier est absolument pathétique dans la rôle d'un espion de choc (quel air abruti... misère) tandis que la seconde semble avoir perdu un pari avec la coiffeuse, la maquilleuse et la costumière : elle est enlaidie au possible et semble tout droit sortie d'une production des années 60. Aucune alchimie ne vient rendre tangible leur duo

Le scénario est lui aussi particulièrement grâtiné, mais heureusement (si l'on peut dire) le pire est début avec un prologue tourné sur la Côte d'Azur totalement foireux et garni de quiproquos horriblement éculés. La suite se contente de dérouler le cahier des charges des productions US de peu d'intérêt : quelques dialogues acidulés, une héroïne niaise (voir sa façon de tenir du bout des doigts un revolver alors que son homme se fait dérouiller), du placement produit éhonté ("Solides ces Volvo" s'exclame Madame alors qu'un rutilant XC 60 lui fonce dessus) et de l'action curieusement glauque sinon guère morale (cf. la sinistre fin réservée à celui qui, 10 minutes plus tôt, était le meilleur pote de Monsieur). Enfin bon, 40 autres minutes sont passées et on peut entamer le grand final stupide, avec tous les voisins du couple qui subitement montrent leur véritable nature de tueurs professionnels. Le tout pour un résultat très proche de... Maman j'ai râté l'avion, en version (vaguement) adulte. On sauvera quand même la prestation de Tom Selleck (muni de sa moustache) en dépit d'un rôle franchement pas facile à défendre. Maintenant, c'est vous qui voyez !

Katherine Heigl. Metropolitan FilmExport Ashton Kutcher. Metropolitan FilmExport



Publié dans Kinotron

Commenter cet article

olympique de marseille 11/12/2010 05:08

bon je vais voir avant de juger