Kinotron: Ninja

Publié le par nikko13

Ninja.

Par son seul titre, le film d’Isaac Florentine nous ramène aux glorieuses années 80, période bénie durant laquelle Sho Diamond Ninja Force Kosugi, Mickael Ninja Blanc Dudikoff et autres Richard Black Ninja Harrisson bataillaient cagoule sur la tête et shuriken à la main pour l’honneur et la justice. Dans une large majorité de ces productions, les séquences de combats importaient plus que la seule notion de scénario. Le Ninja de Nu Images (la Cannon de ce début de millénaire, c'est désormais acquis) ne change pas une recette… qui a marché. Un gweilo (Scott Adkins, piètre acteur mais artiste martial fort convenable) doit faire face à un ninja félon, une société secrète d’opérette et un trauma d’enfance. Aux trous d’être bouchés par des mandales et coups de sabres correctement chorégraphiés, avec force effets spéciaux mal finis comme ces litres d’hémoglobine pixellisés ! Le reste de la production value consiste à nous balader de Tokyo à New-York en passant par Moscou par l’adjonction de stock-shots. Vous cassez pas Nu Images, on sait trop bien que votre repaire c’est la Bulgarie !

Pour un vrai film novateur en matière de ninjateries, attendons le Ninja Assassin signé James MacTeague (V pour Vendetta) !



Publié dans Kinotron

Commenter cet article

Affordable Dissertation 15/06/2010 11:31

Affordable DissertationAwesome tips. I’ll be passing this post on for sure