Kinotron: The Losers

Publié le par nikko13

The Losers

Dans l'ombre de L'Agence tous risques et The Expandables, je suis tombé sur The Losers, adaptation d'un comic book publié dans les années 70. Le film met en scène cinq soldats de choc (chacun sa spécialité) trahis et laissés pour mort par un homme prénommé Max. Cachés en Bolivie, ils vont devoir reprendre du service afin de contrecarrer une action terroriste d'ampleur mondiale... et accessoirement se venger.

The Losers, c'est un bel emballage (la BA est très vendeuse) mais avec trois fois rien à l'intérieur. Pour faire hype, le réalisateur Sylvain White caviarde son introduction avec quantité d'arrêts sur image, ralentis sentencieux, accélérés et jump cuts... pratiquement tous inutiles, sauf à cacher la misère. Lorsque qu'on entend de gros riffs de guitare et des titres rock non identifiés pour enrôber tout ça, on est à peu près certain d'être devant un actioner mal dans sa peau. Conséquence, on a vite fait de tourner en rond et de se faire braire. Les dialogues s'espèrent groovy avec diverses références à la pop culture, sauf que l'absence d'alchimie entre nos fameux Losers réduit toute tentative à néant. Histoire de doper artificiellement une "production value" vacillante (les effets spéciaux sont bien râtés... jusqu'aux explosions), on fait mine de nous promener aux quatre coins du monde (Dubai, Bombay, LA et j'en passe) sans raison particulière. Les jonctions entre deux séquences d'action sont incontestablement le point noir de The Losers. Sur 1h30, on a le droit à une demie douzaine de clashes bien bavards, qu'il s'agisse de "j'me casse" (et puis en fait je reviens) ou de "tu t'es foutu(e) de nous" (mais en fait non... à moins que si). Aïe, aïe... il ne manquerait plus qu'un grand méchant à la fois séduisant, acerbe et très cruel (genre je bute mon assistante parce qu'elle a mal tenu le parapluie qui fait de l'ombre) ! Bon ben c'est justement le cas avec un Jason Patrick cabotin comme pas permis. Un vrai pétard mouillé.

Zoe Saldana. Warner Bros. Chris Evans, Columbus Short, Idris Elba, Jeffrey Dean Morgan, Oscar Jaenada et Zoe Saldana. Warner Bros.



Publié dans Kinotron

Commenter cet article