Kinotron: L'Agence tous risques

Publié le par nikko13

L'Agence tous risques (The A-Team)

S'il y a bien une série télévisée représentative des glorieuses eighties dont j'attendais une adaptation sur grand écran, c'était L'Agence tous risques. Ah, les folles aventures d'Hannibal, Looping, Futé et l'inénarrable Mr T (avec sa phobie de tout ce qui pouvait voler) poursuivis sans relâche par les colonels Lynch et Decker ! Ah, ces incroyables stratagèmes réalisés avec des bouts de ficelles ! Ah, les cascades du fameux van GMC ! Près de 22 ans après le dernier épisode tourné, nous voici face au film de Joe Carnahan (NARC, Mi$e à prix). Le premier bon point revient au casting, dont le look reste fidèle au matériau d'origine. Liam Neeson campe un très honnête Hannibal Smith et Bradley Cooper est parfait en beau gosse taquin. Un cran en dessous, Quinton Jackson n'a pas le charisme d'un Mr T mais ça se surmonte.

Pourtant, ce point est grignoté par un long prologue situé au Mexique censé montrer la genèse du quatuor. Pas facile de gober une improbable rencontre au beau milieu du désert, suivie d'une évasion en hélicoptère affreusement capillotractée. A ce moment, on se dit que Carnahan n'a pas complètement récupéré du tempo infernal (mais aussi très brouillon) imposé sur Mi$e à prix. Ca explose, ça gueule, ça balance trois actions dans un même plan... c'est acquis, les yeux et le cerveau vont être mis à rude épreuve. La suite parvient tout de même à trouver un semblant de vitesse de croisière. Mais attention, qui dit grand écran dit qu'il en faut pour son argent. L'Agence tous risques va donc naviguer entre Irak et vieille Europe pour aller d'un morceau de bravoure à l'autre : spectaculaire détounement de camion, récupération d'un colis précieux avec un spectacle de haute voltige ou encore sortir indemne d'un char d'assaut largué à haute altitude ! Tout ceci est plutôt efficacement emballé, avec des personnages pas du tout angoissés par ce qui leur arrive. C'est un peu le problème, petit à petit ils sont ensevelis sous un scénario artificiellement alambiqué et une débauche d'effets spéciaux... jusqu'à un final carrément déconnecté de toute idée de vraisemblance. C'est un peu comme si l'on était devant une version "testostéronée" du second volet de Charlie et ses drôles de dames (trop de nawak, pas assez d'âme). Le film reste donc au stade de l'honnête divertissement. Les plus jeunes - pas influencés par la nostalgie - adoreront sans doute, les autres auront l'impression d'être un peu passés au travers... ou d'être tout simplement "trop vieux pour ces conneries".

Bradley Cooper, Liam Neeson, Quinton 'Rampage' Jackson et Sharlto Copley. Twentieth Century Fox France



Publié dans Kinotron

Commenter cet article

cd.macker 04/04/2011 07:47

On peut passer son cheminQuel ennui ! Je ne trouve rien à dire qui puisse sauver ce film ...Liam Neeson aurait effectivement pu être crédible mais le scénario est minable et les effets spéciaux sont ridicules.

Thesis Proposal 02/03/2011 14:09

Thesis ProposalThese days it is quite simple to get in touch with the latest events and occasions of the world through internet instead of reading various journals.