Kinotron: Les extraordinaires aventures d’Adèle Blanc-Sec

Publié le par nikko13

Les extraordinaires aventures d’Adèle Blanc-Sec

Luc Besson abandonne un temps ses hideux Minimoys pour nous livrer l’adaptation d’une BD signée Tardi. Pardonnez-moi, je ne connais pas le matériau d’origine et j’étais tout disposé à sortir de mes gonds en cas de scénario foireux (cas hélas fréquent lorsqu’il s’agit de productions Europacorp). Heureuse surprise, Adèle Blanc-Sec est un aimable divertissement porté par une Louise Bourgoin enfin bien dirigée. L’ancienne miss météo de Canal délivre ses répliques avec charme et décontraction. Autour d’elle gravite tout un joyeux casting de trognes très marquées « Paris 1912 » (mention à Jean-Paul Rouve et Gilles Lellouche). Parlant de Paris, j’ai aimé cette longue ballade dans la capitale, sautant de l’ancien Trocadéro au Palais de l’Elysée en passant par la prison de la santé. Sans être démentielle, la réalisation offre de bons moments (le montage alterné et joyeusement articulé entre les différents stratagèmes d’Adèle pour libérer le professeur Espérandieu et la chasse au ptérodactyle de Saint Hubert). Toutefois, ceci ne doit pas mettre de côté quelques défauts regrettables comme l’absurde mise à l’écart de l’antagoniste Dieuleveult (après un prologue très sympa en Egypte) ou un final garni de momies facétieuses tirant en longueur… Pas de quoi tourner le dos à une séquelle annoncée !

Louise Bourgoin. EuropaCorp Distribution Gilles Lellouche. EuropaCorp Distribution



Publié dans Kinotron

Commenter cet article

ffred 28/04/2010 11:24

Une très bonne surprise de la part de Besson ! Comme quoi tout peut arriver !