Kinotron: Comme les cinq doigts de la main

Publié le par nikko13

Comme les 5 doigts de la main

Phénomène intéressant. Tout du long de ce film, j'étais persuadé de voir une réalisation d'Elie Chouraqui. Je me disais : "C'est du bol qu'après le flop de O Jerusalem (avec le même Bruel) il ait pu mettre ce projet sur pied. Pourtant, c'est bizarre, il a changé sa façon de filmer. La dernière fois que j'ai vu un film de lui, c'était en 1998 pour Harisson's flowers... C'était bien fichu. Je trouve que c'est un peu plus crade, plus approximatif maintenant". Quelle surprise quand le générique de fin m'a rappellé qu'il s'agissant d'Alexandre Arcady ! Je me suis rappellé que le zig avait tendance à tatonner depuis Le grand pardon, entre comédie réchauffée (Mariage mixte) et polar nanar (K). A ma grande surprise, Comme les cinq doigts de la main m'a bien plu. Je ne me suis pas ennuyé en suivant les ennuis de cette grande famille juive. Pour résumer, un frère (Elbaz, toujours aussi peu convaincant) met le reste de sa famille en danger après avoir volé une grosse somme d'argent à un gangster gitan, pour un dessein que tout le monde ignore. L'aîné (Bruel, pas mal) va organiser la résistance. Pour l'ambiance, j'ai pensé à un hypothétique La vérite si je mens 3 "mics-macs aux alentours du Faubourg Saint Honoré" ou la comédie (qui n'est pas absente de certaines séquences) aurait laissé la place à une sorte de "polar couscous". Un truc un peu riche, pas très fin mais agréable à consommer si on y va l'estomac vide. Arcady emballe le tout à la vas-y comme je te pousse (transitions à la serpe, curieuses ruptures de ton) mais avec générosité. Ceci n'exclut pas quelques passages involontairement drôles, comme lorsque la fratrie vient faire son marché en armes lourdes auprès de gentils islamistes pour ensuite attaquer le repaire des gitans avec la discrétion d'un pachyderme sous acide. Il faut voir Patrick Bruel indiquant l'ordre de se déployer à sa troupe ou Pascal Elbé en costard équipé d'un gilet pare-balles avec fusil d'assaut dans les pattes !

Eric Caravaca, Pascal Elbé et Patrick Bruel. ARP Sélection Vincent Elbaz. ARP Sélection



Publié dans Kinotron

Commenter cet article

trojan remover 12/08/2011 14:18

I will be sure to look around more. thanks

storage area network training 28/07/2011 08:43

Thanks for your patience and sorry for the inconvenience

isohunt 06/07/2011 11:14

nice siteHello friends,this is a nice site and I wanted to post a note to let you know, good job! Thanks

youtube downloader 07/06/2011 15:54

J'ai été également agacé par la propension du casting à devenir progressivement stupide et le dernier acte totalement bâclé. En panne d'idées, la série ferait bien de trouver ici son point final.

hyper v windows xp 22/04/2011 11:54

This is very interesting! Thanks!